10 Etapes pour mémoriser vos cours plus efficacement

Article mis à jour le mercredi 7 octobre 2020

Trois années d’études, c’est très court vu la masse d’informations à retenir, donc il va être important pour vous de gérer votre temps. Et la meilleure façon de vous organiser est d’apprendre à apprendre avant tout.

Malheureusement, tout au long de notre scolarité, nous découvrons des tas de choses plus ou moins utiles mais personne ne nous dit vraiment comment apprendre! Pourtant, cela nous faciliterait la vie.

Voici une liste de 10 étapes résumées au possible pour vous aider à mémoriser vos cours plus efficacement et rapidement.

1. Prenez des notes

Même si votre formateur vous fournit un polycopié ou un PowerPoint avant ou après le cours, vous retiendrez mieux si vous notez le maximum d’informations possible. À l’ordinateur c’est plus rapide mais faites attention à ne pas vous laisser déconcentrer par l’attrait d’Internet, Facebook etc pendant le cours! Idem pour les bavardages, vous aurez tout le temps aux intercours (même si c’est tentant).

2. Relisez vos cours le jour même

Le soir en arrivant chez vous, ça sera encore tout frais.

N’hésitez pas à tester toutes sorte de techniques:

  • lire à voix haute,
  • faire des gestes et/ou marcher pendant que vous récitez,
  • vous enregistrer pour vous réécouter plus tard,
  • l’expliquer à quelqu’un d’autre marche très bien pour vérifier que vous avez compris,

Il est important aussi de faire des liens avec les autres cours pour une meilleure compréhension mais surtout pour être plus efficace en stage. Ainsi, vous comprendrez mieux ce que vous faites et pourquoi vous le faites.

3. Faites des fiches

Cela semble évident mais faites en pour tous les cours (même les moins techniques comme celui sur la santé publique par exemple). Je vous conseille aussi de les afficher dans les endroits stratégiques de votre appartement. Personnellement j’en avais accroché derrière la porte des toilettes et même dans ma douche après les avoir plastifiées!😂

Mettez y des couleurs (sans abuser) en fonctions de l’importance de ce que vous devez retenir, vos préférences et de la matière. Par exemple, vous pouvez surligner les points plus important en jaune pour l’urologie, en rose pour le cardio-vasculaire, en bleu pour la pneumologie…ou choisir des feuilles Bristol de couleur.

Il serait plus « rapide » de les faire à l’ordinateur mais ce n’est pas idéal pour tout le monde. Chacun à des goûts et des capacités différentes donc votre priorité est de trouver ce qui vous correspond le mieux! Ce n’est pas parce que la plupart des étudiants tapent à l’ordinateur maintenant, que vous n’êtes pas « normal » si vous continuez à écrire à la main!

4. Créez votre propre lexique d’abréviations

N’hésitez pas à écrire en abrégé. Par exemple, vous pouvez remplacer « information » par informat•, « événement » par event ou evt… À force de vous entrainer vous trouverez ce qui marche le mieux pour vous.

Personnellement, les tableaux me permettaient de retenir un maximum d’informations, et j’ai fini par les trouver facile à faire sur Microsoft Word (avec un peu d’entraînement).

Mais il existe d’autres techniques pour les cours qui nécessitent de faire plus de liens.

5. Faites le plus de schémas possible

Sachant que 7 personnes sur 10 possèdent une mémoire visuelle, schématiser permet de faire travailler votre cerveau différemment en simplifiant et réduisant la quantité d’informations à retenir. Si vous souhaitez savoir quelle mémoire vous avez en majorité, rendez vous à l’article Les différents types de mémoires où vous pourrez faire le test.

6. Utilisez des moyens mnémotechniques

Un bon moyen de développer votre créativité serait d’inventer vos propres phrases mnémotechniques, à répéter à voix haute si vous êtes un auditif ou à relire si vous êtes visuel, mais peut-être que vos formateurs vous en donneront durant les cours. Si vous avez une mémoire kinesthésique, c’est-à-dire que vous mémorisez par le toucher, écrire le cours en plusieurs fois et de différentes façons vous aidera mieux que de le lire à voix haute. Par exemple, pour la position des électrodes d’ECG (Rouge, Noir, Jaune, Vert) j’utilise la phrase: le sang (rouge) sur le goudron (noir), le soleil (jaune) sur la prairie (vert). D’autres utilisent: Rien Ne Va Jamais (mais cette phrase me déprime!).

Personnellement, j’ai une mémoire kinesthésique et ce n’est pas simple de mémoriser dans ces conditions: bonjour la tendinite au poignet! C’est pour cette raison que j’en suis venue à réaliser des schémas (à la main) et des tableaux sur Word. D’ailleurs actuellement au travail, je note tout de peur d’oublier les informations que je n’ai pas vu. Ca a tendance à agacer les médecins mais je m’en fiche, je suis plus efficace comme ça!

L’important est de vous amuser (oui, oui!) et d’éviter de travailler toujours de la même façon pour ne pas vous lasser (et ne pas faire travailler toujours les mêmes muscles).

7. Révisez en groupe

je vous conseille de le faire uniquement quand vous connaissez déjà votre cours et que vous avez des questions sur certains détails ou que vous voulez être sûr d’avoir bien compris, car sinon vous risquez de dévier du sujet donc de perdre beaucoup de temps. Mais le fait d’expliquer le cours à quelqu’un d’autre améliore votre compréhension (parfois on croit avoir compris et on se rend compte que chacun à sa propre interprétation du même cours!).

8. Faites des rappels et concentrez-vous

Programmez des rappels de révisions dans votre téléphone ou agenda pour savoir où vous en êtes, et surtout suivez votre programme. Exemple: vous apprenez votre cours et faites des fiches à J0 et ensuite vous programmez des rappels pour J3/J10/J30/J60. Ces jours de rappel sont basés sur le fonctionnement de la mémoire.

Fixez vous des objectifs précis et adaptez en fonction de la quantité de travail que vous avez. Et revenez y plus tard si vous n’avez pas compris. La discipline, la persévérance et la concentration sont les secrets de la réussite. Pour être efficace, vous devez être capable de vous concentrer n’importe où, n’importe quand, peu importe le bruit, votre fatigue ou votre motivation actuelle. Car le jour où vous devrez gérer un patient en arrêt cardio-respiratoire avec 3 médecins et 5 soignants qui courent dans tous les sens (et crient et jurent aussi parfois) autour de vous, il faudra quand même vous concentrer pour trouver cette p**** de veine qui permettra de le perfuser (si ça sent le vécu c’est parce que c’est du vécu!).

9. Évaluez vos connaissances

Faites tous les TD donnés par les formateurs, posez leur des questions ainsi qu’aux infirmiers, médecins etc…en stage. Pour aller plus loin, vous pouvez même refaire les partiels des années précédentes ou des autres écoles.

10. Le par-cœur n’est pas votre ami

Souvenez vous: le plus important est de comprendre le cours, pas uniquement de tout retenir par cœur, car pendant les partiels (et surtout en stage), c’est votre faculté de compréhension qui sera évaluée en priorité. N’abandonnez pas tant que vous n’êtes pas sûr d’avoir retenu ET compris!

Autre site web développant trés bien le sujet:

développement personnel pour les etudiants

MERCI à vous d’être arrivé jusqu’à la fin de cet article assez long! Il sera trés bientôt résumé sous forme d’infographie. Cela vous permettra d’avoir un aperçu de ce qu’il est possible de faire come fiche de revision ludique et créative!

Vous pouvez commenter pour partager vos techniques de révision avec nous, et vous abonner à notre newsletter ici pour recevoir nos fiches de révision gratuites dans votre boîte mail!

Elise rédactrice de Reussirinfirmiere

Autres articles qui pourraient vous intéresser:

Infirmiere voyageuse

Infirmière travaillant principalement en chirurgie, j'aime encadrer les étudiants mais malheureusement parfois le temps nous manque. J'ai donc décidé de créer un outil qui concerne chacun d'eux tout en proposant un suivi personnalisé à la demande afin qu'ils abordent et continuent leurs études plus sereinement.

Une réflexion sur “10 Etapes pour mémoriser vos cours plus efficacement

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :