L’un des nombreux avantages de notre métier est que l’on peut exercer partout dans le monde, ou presque. D’ailleurs, beaucoup en profitent pour aller travailler quelque temps à l’étranger.

En effet, quoi de mieux pour profiter de la vie que d’exercer une profession qu’on aime, dans un cadre dépaysant voire carrément paradisiaque ?

Tous ceux qui l’ont fait ont eu la bonne idée de prendre leur courage à deux mains et de se lancer malgré la peur de l’inconnu.

Vous l’avez compris, je le recommande fortement ! Ne dit-on pas « les voyages forment la jeunesse » ? Et même si vous êtes déjà vieux (ce qui est discutable vu que l’âge de la vieillesse recule de jour en jour), cela ne peut que vous être bénéfique !

Mais uniquement sous certaines conditions…

Il ne s’agit pas de se lancer tête baissée dans un voyage imprévu en espérant trouver sur place une équipe qui n’attendait que vous pour la relève ! Certains l’ont fait, certes, mais ils font partie des exceptions qui confirment la règle : il faut de l’or-ga-ni-sa-tion.

Tout d’abord, le principal et le plus important est de se renseigner sur le pays ou vous souhaitez aller. Ça à l’air tout bête dit comme ça mais en réalité, il ne s’agit pas de faire une mini recherche sur internet pour se faire une idée de la vie quotidienne dans un pays. Ce qu’on vous vend dans les pubs et les agences de voyage est le plus bel aspect dudit pays, certes, mais en vacances !

Afin de mieux se rendre compte de la réalité, le mieux est de s’instruire à la fois grâce à google mais aussi en lisant des magazines comme infirmière magazine et surtout des blogs sur le pays de destination. Ils sont écrit par des personnes qui savent de quoi elles parlent, la plupart du temps, mais surtout qui (normalement) ont vécu ou voyagé là-bas. Vous pouvez trouver de très intéressantes infos sur le blog de flo et yo entre autre.

De plus, Instagram regorge également d’informations utiles sur les lieux de voyage comme des photos et des témoignages très intéressants .

De même, vu le nombre croissant de demandes sur mon compte instagram et ce blog, je vais principalement écrire sur l’exercice de notre magnifique profession a l’étranger pour l’instant. Mon prochain article sera au sujet de la Guyane d’ailleurs.

Une fois que vous êtes bien renseigné sur le lieux de départ souhaité, je vous conseille fortement de faire une liste des avantages et inconvénients liés à la vie dans ce pays. Non pas pour les connaitre ou les mémoriser, mais surtout parce que, une fois sur place, s’il se passe des imprévus désagréables, vous serez plus ou moins préparés.

Par exemple, lorsque je suis allée en Australie, les inconvenients principaux étaient les animaux dangereux (serpents, araignées… etc mortels et/ou agressifs), le climat (tantôt très chaud tantôt très pluvieux) et les longues distances.

Donc lorsque j’ai dû aller dans le nord-est, région la plus humide du pays d’Oz, en pleine saison des pluies (fevrier-mars 2018), je savais à quoi m’attendre… Je me suis prise des douches toute habillée et quand tu dors dans ta voiture, c’est compliqué de te sécher! J’ai aussi traversé des routes inondées pleines de crocodiles en 4×4, moyennant quelques frayeurs, mais pour des raisons professionnelles et de timing je devais être là-bas à ce moment-là. Autant vous dire que si je n’avais pas su qu’il pleuvrait beaucoup, je n’y serai jamais restée ! Mais j’ai l’avantage de connaitre ce type de pluies torrentielles puisque j’habite sur l’île de la Réunion. Donc je savais a peu près à quoi m’en tenir, même si c’était pire en Australie cette année là car on était en pleine période cyclonique (à la Reunion aussi d’ailleurs, au même moment).

Si vous voulez plus de détails sur mon voyage en Australie, RDV sur mon compte instagram crée là-bas: @travel_ise j’y ai mis des vidéos « à la une » des inondations que j’ai dû traverser entre autre.

Etant donné que chaque pays comporte son lot d’inconvénients et de déceptions potentielles, mieux vaut éviter d’être pris au dépourvu. C’est pour ça qu’il est important pour vous de vous connaître un minimum avant le grand départ.

 » Connais toi toi même et tu connaîtras les secrets du monde et de l’Univers. »

Socrate

Mais qu’est ce que cela veut dire???

Tout simplement que, plus vous vous connaissez personnellement, plus vous saurez ce que vous aimez, ce que vous recherchez et surtout ce qui risque de vous déplaire. Vous saurez également comment vous réagirez sûrement face à une situation imprévue remettant en cause votre organisation voire votre voyage.

Si vous êtes frileux, vous savez que vous serez moins à l’aise dans un pays froid par exemple. De même que si vous n’aimez pas les langues étrangères, il sera difficile pour vous de vous adapter dans un pays non francophone etc…

Et si jamais vous ne savez pas par ou commencer pour apprendre à vous connaître, je vous conseille ce livre :

Trouvez et réalisez votre mission de vie de Jena Blossoms au éditions Eso pratique, que je lis actuellement. Il vous suffit de cliquer sur l’image pour y accéder.

Ce n’est pas parce que vous êtes un trés bon (étudiant) infirmier et que vous avez ou êtes en train de galérer pendant vos études afin d’obtenir ce fameux diplôme qui vous permet de vivre de votre passion que c’est une fin en soi. Tout comme le fait d’être une maman ne vous définit pas entièrement, par exemple. C’est pour ça que se découvrir soi-même constamment est important. Encore faut-il ne pas avoir peur de se remettre en question…

Il se peut que vous découvriez une ou des facettes de votre personnalité que vous ignoriez pendant votre voyage. Et qui ne vous plaira pas forcément non plus… Il se peut que vous vous rendiez compte que vous n’êtes pas si heureux que vous le pensiez finalement, ou au contraire, que ce que vous cherchez à obtenir vous l’avez déjà tout près de vous…Et ce livre peut vous aider a faire le point sur le thème délicat de l’accomplissement personnel.

Les livres suivant m’ont également beaucoup aidé à voir plus clair au sujet de ce que je voulais faire à l’avenir, lorsque j’étais en Australie. C’est d’ailleurs suite à la lecture de ces livres que j’ai commencé a créer ce blog.

 » Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » d’ Olivier Roland.

Il a crée une petite entreprise de réparation informatique avant de se lancer dans le blogging, ce qui lui permet de voyager toute l’année tout en travaillant a son compte.

C’est grâce à Oliver Roland que j’ai découvert l’écrivain du livre suivant:

« Le développement personnel pour les gens intelligents » de Steve Pavlina. Il est devenu millionnaire grâce à son blog, dans lequel il explique comment atteindre ses objectifs personnels tout en étant soi-même et en aidant les autres.

Selon lui, il existe 3 grands principes universels: la vérité (l’honneteté par exemple), l’amour et le pouvoir (se sentir puissant) qui doivent être à l’équilibre en nous pour un épanouissement total.

De fait, les lectures vous permettent de voyager tout en restant assis bien confortablement dans votre canapé…

En plus du climat, le salaire peut aussi beaucoup changer d’un pays à l’autre, vous renseigner vous évitera des déconvenues désagréables. De même que le niveau de vie. Vous pouvez très bien avoir un salaire élevé et un pouvoir d’achat très faible si tout est extrêmement cher, que ce soit pour la nourriture, le logement ou les transports.

Attention aux pièges! Certains vous promettent monts et merveilles à condition que vous travailliez énormément pour un soit disant salaire élevé qui au final n’arrive jamais. Il est possible aussi que vous soyez obligé de le dépenser immédiatement. Par exemple en Australie on peut vous proposer (voire vous obliger à prendre) un hébergement et un transport en bus jusqu’à la ferme où vous irez cueillir des fruits (travail très pénible soit dit en passant) mais au moment de la paye (toutes les semaines là-bas), vous devez verser les 3/4 ou même la totalité à l’auberge de jeunesse qui vous héberge! Certains se sont ruiné comme ça…

De plus, le diplôme d’infirmier n’est pas reconnu dans tous les pays étrangers, surtout s’ils ne sont pas francophones. Il existe des hôpitaux francophones dans le monde qui acceptent des infirmiers français mais ce n’est pas le cas en Australie ou aux Etats-Unis, entre autre. Concernant l’Australie, vous devez passer des examens en anglais mais également au sujet du système de santé australien et la répartition des tâches entre infirmiers n’est pas la même. Je le détaille dans cet article.

L’idée n’est pas de devenir paranoïaque et rester enfermé chez soi, bien entendu mais d’être prudent.

Il existe des tonnes de conseils qui pourraient vous préparer le mieux possible à l’aventure, que vous allez (peut-être) entreprendre, et je ferai de mon mieux pour vous en donner un maximum au fil du temps.

En attendant, bon courage et…à bientôt sur instagram!

@reussirinfirmiere

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.